Depuis son élection, Sarkozy s'agite. Il a promis beaucoup. Et puis la crise est advenue. Et Sarkozy promet encore. Mais Sarkozy n'arrive pas à convaincre ni à se faire estimer. Les sondages sont toujours bas. Ce jeudi, Sarkozy a voulu répondre aux inquiétudes des Français (enfin disons à ces salauds de petits manifestants, ces grévistes immondes). Sarkozy a parlé, Sarkozy a promis. Sur 3 chaînes de télé, il a parlé "face à la crise". Mais a-t-il parlé face aux français?

On annonce que 15 millions de téléspectateurs ont regardé. Ah bien. Mais est-ce beaucoup? Pour le savoir, Julie a voulu cerner la chose en cherchant deux inoffensifs points de comparaison.

Prenons l'exemple du Président précédent. Nous sommes en 2007. En février. Chirac parle officiellement... pour dire ce que chacun sait déjà : il ne se représentera pas pour un 3e mandat aux Présidentielles. Un non - événement politique. Or, selon les chiffres de Médiamétrie de cette époque, 22,228 millions de téléspectateurs ont regardé sa prestation sans enjeu.

Prenons l'exemple des scores hauts d'une chaîne de télé française. Un match de football important. En général, un match de foot est suivi par 18 à 20 millions de téléspectateurs. Rien que ça. Pour Julie qui a du mal à trouver de l'intérêt dans ces petites compétitions vaniteuses, c'est énorme !

Alors Sarkozy a-t-il la capacité de créer l'intérêt? La réponse est non.

Il parle, on l'écoute à peine.

insolite_218 Julie

Google, au boulot : Présidence de la République - Intervention télévisée du chef de l'état du 5 février 2009 - Médiamétrie - Chirac - football -audiences