Le monde universitaire méprisé par le pouvoir politique a ses martyrs. Lisez cet article de Rue 89 qui expose un fait divers peu commun qui eut lieu fin 2008 : le suicide d'une agrégée de philosophie qui devait être promue Maître de Conférence. Illustration des pressions qui s'exercent sur le monde libre de la recherche et de l'intelligence. Signe d'une époque pitoyable où le véritable talent, la réflexion et la réussite intellectuelle sont niés, signe d'une époque où la médiocrité médiatique et le populisme triomphent.

Cette femme brillante et méprisée, Ophélie du sarkozysme le plus abject, se nommait MARIE-CLAUDE LORNE.
In mémoriam.

i9o313zj

Lire ici :


http://www.rue89.com/2008/11/19/une-agregee-de-philo-se-suicide-un-vieux-mal-universitaire-francais

et ici :

http://promphilo.blogspot.com/2008/10/disparition-dune-jeune-philosophe.html

insolite_218 Julie


Google, au boulot : Education - Statut des maître de conférence  - Recherche universitaire - Marie-Claude Lorne - sarkozysme abject